Pour remettre Bandol à flot

L’organisation d’un salon nautique à Bandol est une tradition et cette année n’aura pas dérogé à la règle.

Ce 21e salon nautique a bien eu lieu, malgré le pessimisme de certains esprits chagrins qui le voyaient déjà mort et enterré. Ce 21e rendez-vous des amoureux de la mer et du nautisme, c’est d’abord une réussite : les exposants de la région ont répondu présent et ont fait des affaires, tout comme les visiteurs, malgré un contexte économique difficile. L’affluence a été forte malgré une météo pas toujours clémente.

Il était bien entendu exclu que nous ne donnions pas rendez-vous, en ce début de saison, à tous ceux que le port de Bandol fait rêver. Rappelons, cela fait du bien, que notre port de plaisance est le 4e de Méditerranée et qu’il est passé en terme de satisfaction auprès des usagers de la 53e à la 8e place. Cette nette progression est due aux efforts constants de la Sogeba, qui applique la volonté de la municipalité : plus de transparence, plus d’équité, plus de services, plus d’accueil…et un vrai professionnalisme. Nous avons encore des efforts à faire – qui n’en a pas ? – mais nous sommes bien décidés à aller jusqu’au bout du chemin pour faire du port de Bandol le plus attractif de la région. Nous avons tous les atouts pour cela, et les professionnels de la mer font partie de ces atouts.

Ce 21e salon est différent des précédents pour au moins une raison : il n’aura pas été subventionné par la municipalité, qui n’a fourni qu’une aide matérielle et logistique. Vous le savez, notre majorité a pour objectif d’assainir les finances, de réapprovisionner le « bas de laine » pour redonner du souffle à notre ville et lui permettre à nouveau d’emprunter dans de bonnes conditions, pour réaliser des projets d’envergure, sans courir à la catastrophe comme cela était le cas précédemment. Cette rigueur est nécessaire et nous oblige à nous poser en permanence la question de la bonne utilisation de l’argent public. Le salon en est la réponse concrète : oui, il est possible, à Bandol, avec du travail, de l’organisation et la participation de tous de monter des manifestations réussies et peu coûteuses. Il est toujours plus facile de sortir le carnet de chèque et de commander depuis la terrasse d’un café que de se retrousser les manches.

Ce qui manque encore dans cette ville, c’est un peu de solidarité. Les chamailleries par blogs interposés, la défense des intérêts personnels, tout cela est dépassé. Ce que nous voulons, ce que montrent les organisateurs du salon, c’est faire avancer Bandol. Et ce salon nautique prouve aux détracteurs à la plume facile que c’est possible, malgré eux.

Notre objectif, c’est de travailler avec tous les Bandolais, avec tous les commerçants. Que chacun vienne nous proposer des idées, des projets, que chacun s’investisse et fasse bouger les lignes et ne se contente plus de dire : « la mairie ne fait rien ».

La mairie fait beaucoup mais elle peut faire encore plus avec le concours de tous.



Pour ne pas rater un article, abonnez-vous à notre liste de diffusion : vous recevrez un email à chaque nouvelle publication. Vous pourrez vous désabonner à tout moment.