Rumeur… tu meurs

En 1969, Edgar Morin publie « La rumeur d’Orléans » dans lequel le sociologue démonte point par point un scénario inventé de toutes pièces et qui défraya la chronique pendant de longs mois. Cette rumeur prétendait que des clientes de magasins disparaissaient dans les cabines d’essayage pour être livrées à un réseau de prostitution. Pourtant aucune disparition suspecte n’avait été signalée aux services de police…

A Bandol, les rumeurs vont bon train. Il parait que… On m’a dit… Parfois relayées avec grande diligence par nos opposants politiques.

La dernière en date prétend que les corps des défunts entreront désormais par la petite porte située derrière l’église de notre charmante cité. La mairie l’aurait décidé ainsi. Pourquoi ? Mystère.

La réalité est bien sûr toute autre.

Jusque récemment, pour les enterrements se déroulant le matin, le corbillard passait par la rue Vincent Allègre pour stationner le long de l’église. Cela évitait aux porteurs un parcours plus long avec des escaliers à monter. C’était une dérogation prise il y a quelques années avec un inconvénient révélé récemment : le passage par la rue Vincent Allègre est gênant pour le restaurateur, qui en été, installe sa terrasse (pour laquelle, rappelons-le, il paie un droit annuel à la municipalité).

Plutôt que de chercher à comprendre, certains préfèrent les raccourcis. Oubliées les contraintes et la réalité, il est bien plus simple en quelques mots de jeter le discrédit et d’accuser la municipalité de fomenter un vilain coup.

Hélas pour ces détracteurs à la plume oisive, ils ne vérifient pas leurs « informations » (ou l‘ont fait mais préfèrent retenir la version qui les arrange).

Le maire, par arrêté, a statué : le corbillard se garera devant la place de la Liberté et le cercueil sera porté par les escaliers pour entrer par la grande porte de notre église.

Ite missa est.



Pour ne pas rater un article, abonnez-vous à notre liste de diffusion : vous recevrez un email à chaque nouvelle publication. Vous pourrez vous désabonner à tout moment.